Fita-Fédéral de Poitiers
Les Archers de la Trémoïlle

Les Archers de la Trémoïlle

La vie de la Compagnie des Toxophiles Thouarsais

Fédération Française de Tir à l'Arc
Les Archers de la Trémoïlle random header image



Fita-Fédéral de Poitiers

13 juin 2016 · Pas de commentaires

Poitiers le matin : météo changeante, bourrasques de vent, nuages gris et menaçants, un peu de pluie de temps en temps. On enfile les vestes de pluie puis on les retire et on les remet plusieurs fois de suite.
Les archers de la Trémoïlle présents se sont tous engagés sur le FITA.
Didier est premier avec un score de 539, Agathe est seconde derrière Léa d’Ardin à 5 points de moins, elle fait 392, Thomas deuxième avec 550, Vivien finit second avec 211 après bien des déboires que je relaterais après, Olivier fait le score de 254 et Kévin réalise un score de 594.
Poitiers l’après-midi : météo un peu plus ensoleillée et moins venteuse pendant la première série et les 4 premières volées de la deuxième et puis grosse averse pour le comptage des points, ça se calme pour la fin de la dernière série.
Julien et Kévin tiraient en FITA et ont réalisé respectivement 609 et 577. Les autres archers de Thouars tiraient en fédéral.  Encore des médailles : Vivien obtient le bronze avec 555, Agathe remporte l’or avec 510, Thomas est premier aussi avec 617, pour Didier le bronze avec 592.
L’équipe composée de Julien, Kévin et Didier remporte l’or en FITA devant Smarves et Poitiers.
En concours fédéral l’équipe de Agathe, Thomas  et Didier gagne la troisième place.
En résumé dans le tableau des médailles : 4 en or, 3 en argent et 3 en bronze. Belle moisson !
Petite histoire:
Vivien ou les déboires d’un archer courageux
Il était une fois un archer de la Trémoïlle qui commence sa première volée d’échauffement et constate que son repose-flèche est cassé. Sa vaillante assistante (sa maman dévouée) prospecte dans l’équipe pour savoir que faire. Agathe (soeur de l’archer malheureux) possède un repose-flèche en plastique. On peut donc secourir le jeune archer. Mais celui-ci n’est pas convaincu de changer les choses et préfère commencer les tirs comptés en redressant son repose-flèche cassé à chaque flèche. Dès les premières volées d’échauffement il avait pourtant perdu une flèche dans l’herbe; il avait fallu lui en rafistoler une en urgence, mais il a persévéré et a continué à …en perdre à nouveau. Tant et si bien que la première série s’est terminée avec score de 88. Il voulait aller jusqu’au bout, peu imoporte le score.
Et l’assistante, aussi tenace que son fils, ne comptait pas en rester là. Elle est allée trouver le super héro qui allait sauver l’archer en détresse : Kévin ! Ce dernier a convaincu Vivien de changer son repose-flèche défectueux et lui a tout réglé comme il faut. La deuxième série était nettement meilleure : 123.
Ne voulant pas rester sur un piètre résultat Vivien se positionne l’après-midi sur le tir fédéral. Et là, une autre pièce de l’arc se décolle. Le clicker ne se fait pas bien entendre. Deuxième et troisième super héros trouvés : Alain B fournit le petit adhésif et Olivier (papa de Vivien) découpe le morceau d’adhésif et colle la pièce sur l’arc.
Tout va bien, Vivien finit troisième avec un large sourire.

Moralité 1 : il ne faut jamais abandonner
Moralité 2 : l’entraide est le meilleur moteur de motivation
( Moralité 3 : les super héros Thouarsais existent, merci à eux.)   ????
Bravo Thouars !
Isabelle

Tags: Editorial