Un petit mot sur notre concours des 10 et 11 novembre
Les Archers de la Trémoïlle

Les Archers de la Trémoïlle

La vie de la Compagnie des Toxophiles Thouarsais

Fédération Française de Tir à l'Arc
Les Archers de la Trémoïlle random header image



Un petit mot sur notre concours des 10 et 11 novembre

25 novembre 2018 · Pas de commentaires

En ce week-end de commémorations des cent ans de la fin de la guerre 1914-1918, les archers étaient sur tous les fronts.

A l’avant nos poilus (la plupart était des hommes donc des poilus) et à l’arrière l’équipe logistique (moins de poilus et plus de grâce car plus de femmes), nous étions tous au travail pour que le concours organisé à St Varent se passe au mieux.

Depuis le vendredi les équipes étaient à pied d’œuvre pour l’installation de la salle et la récupération des divers matériels au club-house et dans d’autres entrepôts des environs.

Le samedi matin les courses étaient faites pour alimenter notre buvette, où d’ailleurs nous avons frôlé l’incendie…euh l’incident diplomatique à cause d’un percolateur tout neuf en période de rodage. Mais, comme d’habitude, l’équipe féminine en poste à cette buvette, a su régler le problème.

Pour ce qui est de la compétition : globalement les archers de la Trémoïlle ont réalisé de belles performances. Je ne détaillerai pas ici les points de chacun, car il y en a de trop et chacun peut les consulter sur notre site.

Quelques-uns d’entre nous ont voulu se faire remarquer (toujours les mêmes !) comme Marc qui ne sait pas coller ses pointes de flèches et les laisse dans la cible, ou Jean-Marc qui a essayé de danser un twerk (voir dans galerie de photos) devant des archères du club, ou encore Noah qui devait honorer un pari en montant sur le podium à la place d’Agathe durant la remise de médaille (avec l’accord préalable du président Tony).

Comme vous pouvez le constater l’ambiance était très bonne.

Les nouveaux bénévoles sont bien entendu accueillis avec joie. Pour nos prochains concours n’hésitez pas à nous rejoindre. Plus on est de fous plus on rit.

A bientôt.

Isabelle

Tags: Editorial